Évaluer ses besoins

Qu’une personne âgée désire bénéficier d’un service d’accompagnement, ou qu’elle se trouve en situation de perte d’autonomie, il existe différentes solutions pour répondre à ses besoins. Tout dépend de son niveau de dépendance.

Evaluer son niveau de besoin

La grille nationale AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources) permet d’évaluer le degré de dépendance ou de perte d’autonomie psychique ou physique d’une personne âgée dans l’accomplissement des actes quotidiens.

Cette grille sert de support pour déterminer le montant d’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) qui sera versé à cette personne, qu’elle soit à domicile ou en établissement.

Elle comprend 17 variables qui se rapportent aux actes du quotidien mais également à la personne elle-même.

10 variables dites discriminantes, portent sur les activités corporelles et mentales. Elles concernent la cohérence (converser et/ou se comporter de façon sensée), l’orientation (se repérer dans le temps, les moments de la journée, les lieux), l’alimentation (manger les aliments préparés),  le déplacement à l’intérieur (avec ou sans canne, avec déambulateur, en fauteuil roulant).

7 autres variables concernent des activités domestiques et sociales, elles sont dites illustratives. Elles se rapportent à la cuisine, au ménage, au suivi du traitement médical, aux activités de temps libre.

Chacune de ces variables fait l’objet d’une évaluation (de A à C) selon le degré de dépendance :

  • A : acte accompli seul, spontanément habituellement et correctement
  • B : acte réalisé seul non spontanément et/ou partiellement et/ou non habituellement et/ou non correctement
  • C : acte non réalisé seul, ni spontanément, ni totalement, ni habituellement, ni correctement.

Pour consulter la grille nationale AGGIR, cliquez ici

L’évaluation est réalisée par le médecin traitant ou le médecin coordonnateur, selon que la personne se trouve à son domicile ou en établissement. Elle est systématiquement demandée lors du dépôt d’un dossier d’admission en résidence médicalisée.

Cette évaluation conduit à positionner chaque personne âgée dans un Groupe Iso-Ressources (GIR). Seules les 10 variables dites discriminantes sont utilisées pour déterminer le GIR dont relèvera la personne âgée.

GIR
1
Personnes âgées confinées au lit ou au fauteuil, dont les fonctions mentales sont gravement altérées ou qui nécessitent une présence indispensable et continue d’intervenants
GIR
2

Personnes âgées confinées au lit ou au fauteuil, dont les fonctions intellectuelles ne sont pas totalement altérées et dont l’état exige une prise en charge pour la plupart des  activités de la vie courante.
Personnes âgées dont les fonctions mentales sont altérées, mais qui ont conservé leurs capacités de se déplacer

GIR
3
Personnes âgées ayant conservé leur autonomie mentale, partiellement leur autonomie locomotrice, mais qui ont besoin quotidiennement et plusieurs fois par jour d’être aidées
pour leur autonomie corporelle

GIR
4

Personnes âgées n’assumant pas seules leur transfert mais qui, une fois levées, peuvent se déplacer à l’intérieur de leur logement. Elles doivent parfois être aidées pour  la toilette et l’habillage
GIR
5
Personnes âgées ayant seulement besoin d’une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage
GIR
6
Personnes âgées n’ayant pas perdu leur autonomie pour les actes essentiels de la vie courante.

Une solution pour chaque type de besoin

Lorsque le maintien à domicile devient inadapté, parce que sa gestion est désormais trop complexe ou que la famille s’inquiète pour la santé du proche, l’accueil en résidence est la solution la plus souhaitable.

Les résidences retraite

Les résidences retraites Colisée proposent deux types d’hébergement : les résidences de services d’une part, les résidences médicalisées d’autre part.

  • Les résidences de services constituent une solution pour les seniors autonomes. Elles ne disposent pas d’équipes médicales, cependant les collaborateurs de ces résidences sont à même de gérer le suivi des rendez-vous médicaux. Nous y proposons des appartements de taille variable (T1, T1 bis, T2), entièrement mis à  disposition des résidents qui les aménagent selon leurs souhaits.
  • Les résidences médicalisées (EHPAD) sont entièrement conçues pour accueillir et accompagner au quotidien des personnes âgées dépendantes dans un cadre intégrant des équipes de soins. Nous proposons des espaces de vie organisés dans lesquels le cadre médical tend à se faire oublier afin que chacun puisse se sentir chez soi.

Plus d’informations sur les résidences médicalisées Colisée.

Les cliniques Soins de Suite et de Réadaptation  (SSR)

Les cliniques SSR sont des établissements sanitaires qui accueillent des personnes en situation temporaire de dépendance, suite à une pathologie médicale ou chirurgicale aiguë ou chronique, une hospitalisation, ou un accident de la vie.

Ces établissements assurent des missions de soins médicaux curatifs ou palliatifs, des soins de rééducation ou de réadaptation. Ils conduisent également des actions de prévention et d’éducation thérapeutique. La durée moyenne de séjour est d’environ 30 jours.

Une solution intermédiaire, l’accueil de jour

L’accueil de jour permet aux personnes âgées de découvrir progressivement la vie en résidence, avant d’envisager d’y vivre de manière permanente.

La personne accueillie continue de vivre à son domicile, tout en étant reçue en EHPAD une ou plusieurs journées par semaine. L’accueil de jour propose des activités ponctuelles, adaptées au maintien de l’autonomie.

Une solution provisoire : Le court séjour

L’accueil temporaire s’adresse à des personnes âgées dont le maintien à domicile est momentanément compromis, suite à un accident ou à une opération, ou temporairement seules du fait de l’absence de leur famille ou des prestataires de services d’aides et de soins à domicile.

La durée de cet accueil est limitée dans le temps jusqu’à 3 mois. Le temps de son séjour, la personne accueillie bénéficie de traitements et d’accompagnements identiques à ceux des résidents de longue durée. L’accueil temporaire sert parfois de premier essai de vie en résidence.