Les unités de vie Alzheimer

Des unités Alzheimer aménagées et adaptées à chaque patient

L’architecture de nos unités Alzheimer est conçue pour favoriser la stimulation (espaces de déambulation), l’accompagnement médical et un environnement paisible, propice au rythme individuel du malade. Elles accueillent un nombre limité de résidents et proposent des espaces de vie protégés pour favoriser une relation particulière d’écoute, d’aide et de conseils avec la famille.

Des traitements non médicamenteux encadrés par un personnel formé spécifiquement

Malade ou bien portante, chaque personne présente cinq besoins constitutifs, essentiels à son équilibre et à son intégrité. Ils concernent :

  • Le corps : bouger, agir, se reposer, être caressé…
  • L’affectivité et les sens : sentir, goûter, parler, entendre…
  • Le mental (fonctions cognitives) : apprendre, lire, créer…
  • La relation à l’autre : être en contact avec les autres, aimer et être aimé…
  • La spiritualité et la recherche de sens, religieux ou simplement humain.

Dans le cas de la maladie d’Alzheimer, nous savons aujourd’hui que la personne atteinte conserve ces besoins et nous savons également que certains des « codes d’accès » pour les concrétiser ont été perdus. Nos unités Alzheimer proposent une série d’ateliers à effets thérapeutiques pour permettre le maintien ou la réhabilitation des capacités restantes, qu’elles soient fonctionnelles (ergothérapie, cuisine, activité physique…), sensorielles (stimulation, musicothérapie…) ou sociales (repas, art-thérapie…).

Les origines de la maladie

En France, 800 000 personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de démences apparentées. Cette maladie neurodégénérative du tissu cérébral entraîne la perte progressive et irréversible des fonctions mentales, notamment celles de la mémoire. Son évolution spontanée, qui s’étend en moyenne sur une douzaine d’années, se manifeste par une baisse des capacités intellectuelles. Peu à peu, ces perturbations vont compromettre les gestes de la vie quotidienne, amenant les familles à passer en moyenne plus de six heures par jour de prise en charge. Cette maladie est la cause principale de démence chez les personnes âgées. Ses origines restent mal connues.

Parmi les facteurs favorisant son apparition et son développement, on relève principalement :

 l’âge, les antécédents familiaux, l’hypertension artérielle, un régime pauvre en acides gras polyinsaturés oméga 3 et riche en acides gras saturés, l’alcoolisme, ou encore le syndrome de Down.

Pour soulager les familles, la majorité des résidences Colisée intègrent aujourd’hui une unité Alzheimer qui répond aux problématiques des personnes atteintes par cette pathologie.

Accédez à la liste des établissements