17 décembre 2019 - Newsletter

3 questions àCaroline BONNAL, directrice de l’Ehpad « Le Cèdre », à Plailly (60)

Pour comprendre comment s’est construit et organisé cette sortie en paramoteur, nous sommes allés à la rencontre de Caroline BONNAL, directrice de la résidence.

Un vol en paramoteur pour des résidents d’Ehpad ? Comment cela a-t-il été possible ?

Quand nous avons présenté le projet aux résidents lors d’une revue de presse du lundi, cela a fait l’unanimité et plusieurs résidentes se sont portées volontaires. Pour montrer aux résidents que c’était du sérieux, nous avons proposé de réaliser une vidéo de présentation et tout le monde s’est prêté au jeu avec les 5 candidates, qui se faisaient appeler les « mamies volantes ». Et une fois la vidéo dans la boite, nous nous sommes dit : pourquoi ne pas candidater au concours MDRS avec ça ? Puis tout s’est enchainé. La semaine suivante, 5 résidentes ont fait du paramoteur !

Bien sûr tout n’a pas été facile. Nous sommes quand même partis avec des résidentes de 78 à 93 ans, avec des pathologies lourdes pour certaines. L’une est paralysée du côté droit, une autre est sous oxygène et une souffre de troubles cognitifs. Il fallait donc penser à tout.

Sur place aussi, nous avons rencontré des obstacles. Une heure après notre arrivée, le responsable m’a dit « il y a un dysfonctionnement sur l’engin, on ne va pas pouvoir sauter ». J’étais dépitée et quand je l’ai annoncé aux participantes, elles m’ont demandé : « mais que vont dire les autres à table ? ». Heureusement, ils ont trouvé une solution et nos 5 résidentes ont volé !

Et quand on a su qu’on était présélectionnées pour la remise de prix MDRS, c’était le feu. Les résidentes n’ont pas pu assister à la cérémonie mais on a fait la remise des prix à la résidence, avec tout le monde, le micro, la musique. Quand elles ont su qu’elles avaient gagné, ce fut explosif.

Pour elles, le retentissement est puissant. Elles ont volé, elles ont participé à un concours qu’elles ont gagné, elles sont devenues les stars de la résidence et elles ont une vidéo qu’elles peuvent partager avec leur famille, ce qui n’a pas de prix. Et il y a eu un véritable effet boule de neige. A la base, ce n’était pas un projet monté avec les équipes de soins mais finalement tous les professionnels et tous les résidents ont participé. Tous ont donné leur avis sur les vidéos et le jour du tournage, c’est un peu comme si tous passaient leur bac.

Cette initiative est inspirante pour de nombreux Ehpad. Quel message souhaitez-vous leur adresser ?

Financièrement, ce type de projet est à la portée de tout le monde. Cette journée nous a coûté moins de 500 euros, dîner compris. Techniquement, il n’y a pas de frontière, ce n’est pas parce qu’on a 93 ans qu’on ne peut pas voler. Et ce n’est pas parce qu’on est en maison de retraite qu’on doit se limiter à faire du loto ou se balader dans le parc.

C’est vrai que l’équipe du Cèdre est jeune et que nous avons donc beaucoup d’énergie à revendre mais ce projet montre que c’est concrètement faisable. Demain, nous voulons aller au ski. Bien sûr on ne pourra pas emmener tout le monde, bien sûr on ne fera pas une piste noire mais l’idée c’est d’aller à la neige, de manger une raclette, de sortir du quotidien. Si on veut on peut ! L’âge n’est pas une barrière ! Et puis, l’humour aide beaucoup !

Ce projet a été récompensé par le Trophée MDRS. Quel impact cette récompense a-t-elle eu pour l’établissement et pour les équipes ?

Les équipes sont très fières. Ce prix est valorisant pour elles aussi. En plus, Colisée a reçu le prix du meilleur groupe d’Ehpad. C’est d’autant plus significatif pour notre établissement, qui a rejoint le groupe il y a à peine deux ans.

Et le fait de participer à un concours a un impact local. Certaines personnes viennent visiter l’établissement parce qu’elles nous ont vus sur MDRS. Et France 3 est venu passer une journée avec nous. Ça a marqué tout le monde. Et quand les journalistes ont interrogé les 5 « Mamies volantes », certaines leur ont confié qu’elles rêvent parfois encore de cette journée. N’est-ce pas là le meilleur trophée ?