23 octobre 2018 - Newsletter

3 questions au Dr Vincent Klotz, Directeur médical du groupe Colisée

Le Dr Klotz, Directeur médical du groupe Colisée, revient sur la conception de MedbyColisée et les attentes autour de ce nouveau dispositif.

Comment s’est construit MedbyColisée ? En quoi cette solution constitue-t-elle une innovation par rapport à ce qui existe déjà ?

Depuis la fin de l’année dernière, nous avons testé plusieurs outils de téléconsultation mais nous butions toujours sur le même problème d’interfaçage entre le module de téléconsultation et le logiciel métiers. C’est-à-dire : à la fin de la téléconsultation, les équipes devaient ajouter manuellement la conclusion dans le dossier médical du résident.

En un mot, mettre en place des téléconsultations avec ces outils générait plus de travail pour les équipes. Ce qui n’est pas envisageable puisque le but est quand même aussi de faciliter la tâche à tout le monde. Nous avons donc sollicité notre fournisseur de logiciel de soins, MALTA, pour qu’il se penche sur le sujet. En six mois, nous avons co-développé un module spécifique : la première solution de téléconsultation et de télé-prescription en Ehpad pré-intégrée au logiciel métier.

Une autre chose très intéressante avec MedbyColisée est la facilité d’utilisation de l’outil pour le médecin, qui n’a besoin d’installer aucun logiciel sur son ordinateur. Il entre dans le module avec un simple navigateur Internet et peut alors mener la téléconsultation ou simplement accéder au dossier médical du résident.

Et tout cela de façon parfaitement sécurisée puisque Malta a intégré au module un système d’authentification dite « lourde », à travers la carte professionnelle de santé (CPS) du médecin, pour laquelle ils ont déjà le dispositif adéquat.

Si on veut que cela fonctionne, il ne faut pas que ce soit compliqué pour le médecin. C’est donc le défi de MedbyColisée.

Quelles sont les attentes de Colisée vis-à-vis d’un tel outil en termes de prise en charge des résidents, notamment ?

On attend plusieurs choses de ce dispositif. La première est un accès facilité aux médecins traitants intervenant sur l’Ehpad. On connait tous le problème de la raréfaction des médecins, qui sont débordés. Ils n’ont pas fondamentalement de problème pour programmer un déplacement mais ils ont beaucoup plus de mal à organiser une consultation à l’improviste. On espère également encourager plus de médecins à intervenir auprès des résidents en Ehpad, y compris des médecins spécialistes, avec la possibilité de venir physiquement une fois tous les 2 ou 3 mois et si besoin, entre temps, de faire de la téléconsultation.

MedbyColisée doit également permettre d’améliorer qualitativement la consultation et l’échange médical. Beaucoup d’échanges se faisaient déjà à distance, par téléphone. Avec la visioconférence, on prend le temps de se poser, de voir le patient… et pas seulement de discuter avec une infirmière par téléphone.

Enfin, la prévention des hospitalisations évitables fait bien évidemment également partie des enjeux.

Comment les équipes ont-elles accueilli le déploiement d’un tel dispositif ?

Nous sommes actuellement en train de former l’ensemble des équipes des 4 Ehpad test. Toutes ont accueilli très favorablement la mise en place de ce dispositif, qui leur permet de donner enfin accès à distance au médecin au dossier médical.

En médecine, on a besoin d’avoir des informations pour donner un avis. Donc pour les médecins, le fait que le dossier de son patient ne soit plus physiquement dans son cabinet est problématique à chaque fois qu’il doit donner son avis. S’il peut consulter le dossier à tout moment, à distance, il peut donc plus facilement échanger avec le soignant et répondre à ses questions en cas de nécessité.

Les échanges entre professionnels sont facilités de façon claire, sécurisée et qualitative. C’est une valeur ajoutée non négligeable pour les équipes soignantes et pour les résidents.