31 janvier 2020 - Newsletter

AVEC OU SANS LOI, NOUS AGISSONS

Réformes réglementaires, conférence sociale, diffusion des bonnes pratiques : il est plus que jamais essentiel d’agir pour avancer… sans attendre la Loi.

Tout le monde est convaincu non seulement du caractère massif et inévitable du vieillissement à venir, mais aussi de l’urgence à dimensionner les politiques publiques en conséquence. Et pourtant, à l’instar de l’horizon, plus l’on s’approche de la solution, plus elle semble s’éloigner. Les clignotants étaient encore au vert il y a quelques mois dans l’optique d’aboutir à un grand geste politique à relativement court-terme.

La concertation nationale, puis le rapport Libault, lui-même alimenté par un ensemble d’ateliers de professionnels aguerris, ont débouché sur une série de propositions susceptibles de constituer l’ossature d’une future loi. Plus récemment, c’est le rapport confié à Myriam El Khomri sur l’attractivité des métiers du grand âge et de l’autonomie qui portait des idées ambitieuses saluées par l’ensemble de la profession.

Il semble cependant que le soufflé soit retombé, la loi, reportée il y a quelques mois à fin 2020, ne semble plus faire partie du calendrier parlementaire alors qu’elle avait été érigée en priorité. Peut-être parce que les personnes âgées n’exercent pas de pression sur le gouvernement comme peuvent le faire d’autres catégories de la population ? Peut-être parce que les sources de financement se sont taries ? Peut-être parce que les sujets de gouvernance sont compliqués à traiter dans une période pré-électorale ?

Or, on ne peut se contenter d’attendre, il faut non seulement continuer de réfléchir, sensibiliser, interpeller et proposer, mais aussi poursuivre la mise en œuvre des bonnes pratiques et préconisations applicables sans grande loi. Des réglementations simples à faire évoluer sont susceptibles de lever des freins importants, quant au recrutement par exemple, si l’on se donne la peine de supprimer le concours d’aide-soignant ou de développer la VAE à plus grande échelle.

Plus généralement, le pragmatisme et l’innovation doivent être de mise. Sur la transversalité de l’offre, l’innovation de services, l’approfondissement du travail partenarial pour mieux construire les parcours de vie des personnes, le management bienveillant ou encore l’introduction progressive des technologies les plus performantes et les plus utiles, le groupe COLISEE entend bien mobiliser tout son savoir-faire pour toujours offrir le meilleur service aux personnes âgées… tout en continuant de peser avec les acteurs majeurs du secteur pour que la grande loi sur le grand âge soit à la hauteur des enjeux de la profonde transition démographique à venir.