29 mars 2019 - Newsletter

Colisée se met aux fourneaux !

Cette « maladie silencieuse » toucherait actuellement près de 270 000 personnes en EHPAD. La dénutrition résulte d’une insuffisance d’apports nutritionnels par rapport aux besoins de l’organisme. Elle fragilise les défenses naturelles, ralentit la guérison et augmente le risque d’infection. Elle diminue aussi les forces musculaires et la mobilité, se traduit par une perte de poids tout en augmentant le risque de chute, les complications médicales et chirurgicales. Elle diminue même l’espérance de vie… Il est donc urgent d’agir !

L’assiette de la personne âgée est le premier champ à investir pour lutter contre ce phénomène. Le groupe Colisée n’a pas hésité à se lancer, fidèle à ses engagements au service du bien-être des résidents. Attaché à la valeur plaisir et à la préservation de la santé des personnes âgées, Colisée a souhaité repenser sa politique de restauration. Désormais, le fait maison, les produits frais et de saison, labellisés et issus de l’agriculture raisonnée ou Bio à 100% remplissent les cuisines des établissements du groupe ! Les partenaires locaux sont répertoriés par Colisée et par son prestataire, Elior, dans chacune des régions de France. Manger plus et mieux, au même coût, sont les maîtres mots de l’action menée par Colisée.

Pour cela, les cuisiniers réalisent tous les plats sur place, entre potages, purées de pomme de terre, poulets rôti et goûters à l’ancienne, tout y passe. Les résidents, pour leur plus grande joie, retrouvent dans leur assiette des plats « comme à la maison ». Une attention toute particulière du personnel en salle permet de faciliter la prise des repas, pour un moment convivial centré autour du goût et du plaisir de manger, quel que soit le degré d’autonomie des résidents. L’ensemble des équipes du groupe est donc mobilisé autour de ce projet et le savoir-faire des cuisiniers s’en retrouve revalorisé.

Redonner du sens à leur métier est aussi l’un des versants de cette nouvelle identité culinaire. Les cuisiniers participent ainsi à la construction des menus, pensés pour une alimentation équilibrée et gourmande, et répondant aux objectifs de lutte contre la dénutrition en établissement. Pour ne rien gâcher à l’action, la réduction du gaspillage alimentaire est de 30 à 50% avec ces nouvelles mesures.

Les retombées attendues de cette action d’envergure mêlent donc résultats qualitatifs et sanitaires, mais également impacts économiques et écologiques. Promouvoir une alimentation santé et plaisir pour les séniors, en donnant aux chefs toutes les cartes pour faire du repas un moment stimulant et de partage, tel est donc le leitmotiv de Colisée. Il ne reste plus qu’à mettre les pieds sous la table et à donner un bon coup de fourchette !